Photos et Motions

Photos et Motions

Un brin d'émotions dans vos photos
Techniques de bases

Les modes PASM : programme (mode P), ouverture (mode A/Av), vitesse (mode S/Tv) et manuel (mode M)

Si vous souhaitez  vraiment profiter de votre appareil photo, vous allez forcément utiliser les modes PASM. Nous allons, dans cet article, faire un tour d’horizon de ces modes de prise de vue, pour les comprendre et savoir quand s’en servir.

Les modes basiques de votre appareil photo sont représentés par des symboles (comme ceux entourés a gauche). Ils représentent les modes portrait, paysage, macro, etc…

Le mode automatique est également concerné : ils ne vous permettent pas de contrôler votre appareil photo.

Laissez moi vous dire que si vous les utilisez, vous feriez mieux d’acheter un appareil photo compact trois fois moins cher que votre reflex. Dans cet article, nous allons donc voir ensemble les modes créatifs, qui vous laissent donc la possibilité de vous amuser avec les paramètres du triangle de l’exposition.

Voyons ensemble les modes « Programme« , « Priorité Ouverture« , « Priorité Vitesse » et « Manuel« .

 

Le mode Programme (ou mode P)

Comment ça marche ?

Alors je vous annonce la couleur de suite : je n’aime pas ce mode !

Avant de vous expliquer pourquoi, voyons son fonctionnement. Le mode programme vous permet de gérer la sensibilité ISO et, si vous en avez un, de déclencher ou non le flash pop-up de votre appareil photo.

Oui, c’est tout (enfin non, mais disons que dans la gestion de l’exposition, le reste importe peu) ! L’appareil va calculer la luminosité et vous proposer un couple vitesse/ouverture pour obtenir une photo normalement exposée.

Vous pourrez modifier ce couple de paramètre en tournant la roue molette principale de votre appareil. Et c’est là que je n’aime pas ce mode.

En modifiant le couple vitesse/ouverture, on se retrouve au final avec le même fonctionnement que le mode priorité ouverture ! Je m’explique : en tournant la molette, nous allons modifier le couple de réglage, mais ce couple est identique à ce que vous propose l’appareil en mode ouverture !

C’est à mon sens un doublon du mode ouverture. Testez chez vous, une fois l’article finit, mettez votre appareil en mode P et posez le sur une surface ou un trépied. Regardez les différents couples que vous propose votre appareil, puis passez le en mode ouverture, et regardez à nouveau les paramètres de votre appareil. Vous verrez qu’il n’y à strictement aucune différence.

Ainsi, le mode programme est un mode inutile sur un appareil photo, pas plus simple, pas plus intuitif ou même instructif que le mode A.

Quand l'utilisez ?

Vous vous doutez bien que je ne recommande pas du tout l’utilisation de ce mode. Non pas qu’il ne soit pas efficace.

Mais la position du mode P sur la molette des modes de prise de vue est peu ergonomique lorsque l’on souhaite passer du mode ouverture au mode vitesse, et encore moins quand il faut passer au mode manuel.

Néanmoins, certains photographes expliquent que l’utilisation de ce mode est à favoriser quand on débute. Donc à vous de voir.

Le mode priorité ouverture (mode A ou mode Av)

Comment ça fonctionne ?

Donc voici le mode ouverture. Son fonctionnement est assez simple : vous réglez l’ouverture, et éventuellement les ISO si vous le souhaitez, et l’appareil se charge de régler la vitesse (comme en mode P 😉) pour obtenir une photo avec une exposition normale, selon le mode de mesure sélectionné.

La vitesse que l’appareil définit est affiché à l’avance dans le viseur, ainsi vous pourrez facilement savoir si elle est suffisante ou non pour éviter le flou de bouger.

Quand s'en servir ?

Objectif Zoom Photo Apprendre Mode Ouverture Grande

Ce mode vous permet de jouer avec la profondeur de champ. Il vous permettra de venir isoler le sujet du fond, comme sur la photo à gauche.

Sur certains appareils, vous disposerez d’un bouton de prévisualisation de la profondeur de champ, ce qui vous permettra de voir comment sera votre photo (vous n’avez pas besoin de ce bouton sur un hybride).

Ce mode est utile dans 95% des cas : en portrait, en paysage, en concert, en photo de groupe, en mariage, en baptême, etc..

Le mode priorité à la vitesse (mode S ou mode TV)

Comment ça marche ?

Ce mode fonctionne à l’inverse du mode priorité ouverture : vous réglez la vitesse (et les ISO) et l’appareil règle l’ouverture.

De la même manière, l’appareil vous affiche l’ouverture qu’il à sélectionné dans le viseur. Vous pouvez tester la profondeur de champ grâce au bouton dédié à cet effet.

Quand l'utiliser ?

Si vous souhaitez figer votre sujet : vous allez choisir une vitesse d’obturation rapide et laisser l’appareil décider de l’ouverture. Attention cependant, si vous choisissez une vitesse trop rapide (1/4000ème par exemple) et qu’il n’y a pas de lumière, vous obtiendrez des photos sous-exposées.

Pourquoi ? Car votre appareil photo choisira l’ouverture la plus grande possible, mais si ce n’est pas suffisant, il fera le choix de prendre la photo même si il y a pas assez de lumière.

Que faire pour éviter cette situation ? Quatre possibilités :

  • réduire la vitesse sélectionné, vous n’avez peut-être pas besoin d’une vitesse si rapide
  • augmenter la sensibilité ISO, certes votre image perdra en détail mais vous aurez une photo
  • opter pour une optique plus lumineuse, donc qui ouvre plus grand, si vous en avez une sous la main
  • en utilisant un flash

À l’inverse, si vous souhaitez montrer le mouvement de votre sujet : vous pourrez opter pour une vitesse plus lente.

Votre appareil photo fermera le diaphragme de votre objectif pour compenser avec la longue exposition de votre vitesse d’obturation. Par contre, n’oubliez pas votre trépieds car vous risqueriez d’obtenir du flou de bouger sur vos photos prises à mains levées.

Dans ce cas, si votre objectif ne peut pas suffisamment se fermer, vous risqueriez d’obtenir des photos sur-exposées. Comment éviter cela ? Je vois trois options :

  • choisir une vitesse plus rapide, cette option est à prendre avec des pincettes car l’effet de flou de mouvement ne sera pas forcément réussit
  • utiliser des filtres ND qui viendront limiter la quantité de lumière entrant dans votre capteur
  • opter pour un objectif qui ferme plus, mais, si on affiche sur tous les objectifs l’ouverture maximale, on n’affiche pas la valeur minimale donc il est compliqué de trouver notre perle rare

Le mode manuel (mode M)

Comment il fonctionne ?

Comme son nom l’indique, ce mode est totalement dépendant de vous ! Plus d’automatisme, pas d’assistance, vous êtes le maitre et l’appareil vous obéit aux doigts et à l’oeil.

Enfin, presque : vous pouvez quand même laisser les ISO en automatique, vous réglez donc l’ouverture et la vitesse et l’appareil règle les ISO.

Vous êtes donc livré à vous même avec ce mode ! Enfin non, je rigole 😉.

L’appareil vous aide, ce qui servait d’échelle de correction d’exposition en mode ouverture, vitesse et programme vous sert maintenant d’assistant.

En mode manuel, l’échelle de correction d’exposition change de fonctionnement : le curseur changera de place en fonction de la luminosité ambiante et de vos réglages. Si il n’y à pas assez de lumière pour obtenir une photo normalement exposée avec vos réglages, le curseur se dirigera vers les  » – « , et inversement s’il y à trop de lumière.

Votre objectif est donc de choisir le bon couple de paramètres pour obtenir une photo normalement exposée (ou pas, vous pouvez aussi choisir de sur ou sous-exposer volontairement votre photo).

Quand s'en servir ?

Ce mode trouve un réel intérêt lorsque vous gérez l’environnement lumineux de votre scène : en studio par exemple.

En effet, si votre scène est éclairé avec une lumière fixe, qui ne varie pas dans le temps, le mode manuel vous donne la constance dans vos images. En clair, vous réglez une fois votre appareil, vu que votre luminosité ne change pas, vous savez que toutes vos photos auront la même exposition.

Le mode manuel n’est pas le mode parfait pour toutes les situations : en concert par exemple, ou la lumière change rapidement, entre deux photos l’exposition ne sera pas pareil voir complètement loupé.

Pour ma part, je préfère utiliser les modes semi-automatique (ouverture et vitesse) combiné à la correction d’exposition. Ça fonctionne très bien et ça évite les mauvaises surprises.

 

Cet article est maintenant terminé, n’hésitez pas à le partager s’il vous à plut. Commentez le si vous avez la moindre question !

Abonnez vous à la newsletter pour rester être informé de la sortie de nouveaux articles :


Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *